Tendance, habitudes, baisse ou hausse des taux immobilier…c’est bien connu, le marché immobilier subit des variations importantes au rythme des saisons. Existe-t-il une meilleure saison pour acheter ? Une autre pour vendre ? Sans prétendre vous donner la réponse exacte et/ou le moment clé pour acheter ou vendre votre bien immobilier, nous pouvons tout de même, à la lumière de plusieurs facteurs, établir des certitudes et dégager quelques tendances.

 

 

 

Les facteurs d’évolution des comportements en fonction des saisons sont nombreux. Parmi eux la période de l’année. Les familles préfèrent généralement avoir emménagé avant la rentrée des classes, pour éviter aux enfants d’en changer en cours d’année. Les fêtes de fin d’année sont au contraire une période où les projets sont souvent remis à plus tard. Et la météo est aussi un facteur important : il est beaucoup plus difficile de vendre une maison avec jardin par un temps pluvieux par exemple. Le retour des beaux jours au contraire est bon pour le moral des ménages. Au printemps, on active - ou réactive - les projets, et les recherches. Pour ces raisons, on constate que de nombreuses transactions sont officialisées durant l’été.

 

Globalement, courant octobre, le marché immobilier commence à marquer un peu le pas. Statistiquement, c’est ensuite en hiver qu’on enregistre la période de l’année où le nombre d’acheteurs est le moins important. Mais où on enregistre un certain essor des mises en vente. C’est donc le moment, si on est acheteur, de profiter de pas ou peu de concurrence, et de tenter une belle négociation avec des vendeurs plus à l’écoute, car la demande est moindre.

 

On peut donc facilement émettre l’idée que le marché immobilier s’accélère au printemps, certainement accompagné d’une légère hausse des prix, comme la demande est forte. A contrario, les ardeurs s’estompent quand les jours se font plus courts, la demande baisse, les bonnes occasions sont plus nombreuses : Il serait donc de bon augure de signer un compromis de vente durant les saisons froides.

 

Quant aux investisseurs qui souhaitent profiter des dispositifs de déduction fiscales du gouvernement, ils se décident surtout après le mois de Mai (au moment de la déclaration d’impôts) et pour les retardataires à l’automne après avoir reçu le 3ème tiers des impôts !

 

Et saisons mises à part, une des meilleures périodes pour une acquisition dans un projet immobilier neuf reste le démarrage commercial, qui permet d’une part de profiter d’offres de lancement, et d’autre part d’avoir le choix du logement.

 

Attention toutefois à ne pas trop se focaliser sur une période de l’année en particulier : l’achat d’un bien immobilier revêt une importance particulière. L’acquisition du lieu de vie ne doit pas être dictée par les habitudes et comportements collectifs. Le choix du cœur l’emporte d’ailleurs souvent sur celui de la raison.

 

Il faut aussi bien garder à l’esprit que le marché immobilier est un marché cyclique certes, mais un marché qui ne s’arrête jamais. Au même titre que les quatre saisons donc, le marché immobilier est un éternel recommencement.